Comment réduire ses impôts considérablement ?

impôts

Les Français se plaignent souvent de payer trop d’impôts. Ce qui n’est pas étonnant si on se réfère à l’évolution du taux des impôts locaux ces dernières années. On constate, en effet, que le taux d’imposition en France augmente régulièrement par rapport aux autres pays de l’hémisphère nord. Néanmoins, il est tout à fait possible de faire baisser vos impôts en faisant preuve de perspicacité. Vous pouvez vous inspirer des différentes astuces proposées dans cet article.

Remplissez correctement votre déclaration d’impôts

Il est constaté au sein de l’administration que les contribuables ne remplissent pas comme il faut leurs déclarations. Or, c’est très important pour pouvoir bénéficier des réductions ou des déductions d’impôt. Vous pouvez même récupérer des crédits d’impôt en ne négligeant aucun détail. Avant de faire votre déclaration, il est fortement recommandé de demander conseil auprès de l’administration ou des professionnels dans ce domaine. De cette façon, vous allez optimiser le montant de votre imposition.

Savez-vous, par exemple, que le fait d’employer du personnel chez vous pour le jardinage ou pour garder votre enfant peut vous faire bénéficier des réductions d’impôts sur le salaire déclaré ? De même, si vous avez une ou quelques femmes de ménage à domicile, n’oubliez pas de le mentionner dans votre déclaration. Les frais professionnels comme l’utilisation de votre véhicule pour votre déplacement au bureau vous donnent également droit à un abattement fiscal.

Certaines personnes font souvent l’erreur de ne déclarer que leurs revenus bruts. Or, ce sont surtout les revenus nets qu’il faut déclarer pour vous faire bénéficier d’importants avantages fiscaux. Si vos parents ou vos grands-parents logent chez vous et qu’ils ont au moins 75 ans, cela peut vous faire gagner une réduction d’impôts non-négligeables. Alors, il ne faut pas vous précipiter à ramener vos parents à l’hospice. Vous trouverez ici, de nombreux autres conseils pour réduire de façon conséquente vos impôts.

N’oubliez pas de déclarer vos travaux de transition énergétique

L’état propose des aides financières aux foyers qui envisagent d’effectuer des travaux afin d’améliorer leurs performances énergétiques. Vous pouvez notamment bénéficier d’un crédit d’impôt comme le CITE ou crédit d’impôt à la transition énergétique. Non seulement, vous contribuez à la préservation de l’environnement, mais vous avez l’opportunité de réduire le tarif de vos impôts. Plusieurs travaux sont éligibles à ce type d’aide. C’est le cas, par exemple, des travaux d’isolation thermique et acoustique que ce soit au niveau du toit, du mur ou des ponts thermiques. Il en est de même pour le remplacement d’une ancienne chaudière par une pompe à chaleur ou une chaudière à gaz à condensation ou à granulés.

Les crédits d’impôt peuvent atteindre un plafond de 8 000 € pour les célibataires contre 16 000 € pour un couple. Ce montant est encore à majorer de 400 € pour chaque personne à charge. Notons qu’à compter de cette année 2021, le CITE est remplacé par une prime appelée MaprimeRénov. Cette dernière est accessible aux ménages à revenu modeste ou très modeste.

Allègement fiscal pour solidarité à la famille

Au cas où vos ascendants ou vos enfants ont des difficultés financières et que vous leur apportez votre aide, vous avez la possibilité de déduire le montant du soutien financier de vos revenus imposables. C’est le cas des versements pécuniaires réguliers ou la prise en charge directe de leurs dépenses. Vous devez toutefois comprendre que la déductibilité de ces aides est soumise à certaines conditions. Supposez que vos parents ne disposent pas de ressources financières consistantes pour faire face à leurs besoins de base. Dans ce genre de situation, les aides octroyées ne sont pas plafonnées. Donc, aucun avantage fiscal ne sera accepté. En revanche, si votre aide est destinée à un enfant majeur et marié, cela vous permet d’obtenir un abattement sur votre revenu à hauteur de 5 795 € par personne rattachée.

Notez en outre que les frais que vous engagez dans le cadre de la scolarité d’un enfant de bas âge permet aussi de bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 50 % des dépenses réellement engagées. Le montant est néanmoins plafonné à 2 300 € par an et par enfant.

Investissement dans un immobilier locatif

Ce type d’investissement vous permet de bénéficier des avantages offerts par la loi Pinel. Il s’agit d’une défiscalisation immobilière qui donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu du contribuable. Pour une location de 6 ans, par exemple, la réduction peut atteindre 12 % contre 21 % pour une location de 12 années. Sachez que la loi Pinel peut s’appliquer que vous investissiez dans le neuf ou dans un immobilier ancien. Seulement, vous devez faire quelques travaux de rénovation pour pouvoir mettre en location votre immeuble ancien. Il faut, néanmoins, préciser que le bien loué doit servir de résidence principale. De plus, il faut tenir compte du seuil du revenu du ou des locataires dans la détermination du prix des locations.  

Quelles sont les démarches pour déclarer sa TVA ?
Comment obtenir le remboursement des frais de déplacement ?