Comment se gère l’argent d’une fondation à but non lucratif ?

La gestion d’une fondation à but non lucratif est une activité particulière, avec des enjeux stratégiques et une organisation pointue. Certaines erreurs peuvent survenir lorsqu’on ne maîtrise pas la différence entre les outils courants, tels que le budget et la comptabilité. Pour les éviter, voici ce que vous devez savoir.

Gestion et interdépendance entre comptabilité et budget

Le budget est un élément stratégique dans une association à but non lucratif. Cet outil sert à la planification, la coordination, le contrôle et l’évaluation. Il constitue le support de décision pour tout projet. Quant à la comptabilité, elle représente un outil essentiel pour tout ce qui concerne la gestion, dont la synthèse et l’analyse s’appuyant sur le passé. Elle donne une vision de l’année précédente sur les entrées et les sorties et permet d’ajuster les évolutions à venir de l’organisation ou du projet.

Fondation: importance de l’expertise comptable

Pour une expression optimale des outils (budget et comptabilité), une expertise comptable s’avère nécessaire car elle permet de mesurer les réalisations. Cette tâche consiste à établir un bilan et un compte de résultats, à effectuer un suivi de la trésorerie puis à analyser régulièrement les écarts en établissant des tableaux comparatifs. Cette démarche ne devrait pas se faire uniquement en fin d’année, mais de façon régulière. L’analyse des écarts entre budget et comptabilité est essentielle, bien que souvent négligée. L’idéal est de comparer les recettes et les dépenses (budget et réel) à une fréquence trimestrielle pour anticiper le plus tôt possible en cas d’écarts.

Gestion d’une fondation : une méthodologie rigoureuse

Au regard de l’importance des projections en rapport avec les projets, le premier conseil que l’on donne souvent est de faire preuve de rigueur et de minutie dans la méthodologie à appliquer dans la gestion financière. Dans la pratique, cela consiste à respecter quelques étapes :

-Définition du cadre de l’organisation ou du projet

-Définition du destinataire des analyses et des informations nécessaires

-Listing des dépenses et des recettes le plus objectivement possible

-Répartition entre deux types de biens : durables et périssables

-Évaluation en partant de l’historique des données

-Présentation et analyse des écarts.

Ainsi, gérer les comptes d’une fondation ne signifie pas qu’il y a dispense d’une expertise comptable. Pour garantir la pérennité de l’association ou du projet, les fondateurs doivent faire preuve de rigueur. Parfois, le recours à un professionnel en comptabilité peut être utile afin d’éviter toute erreurs dans les bilans annuels.

Comment se gère l’argent d’une association ?
Restos, cafés, hôtels : la gestion très particulière des comptes de la restauration